Back to top

Histoire de Province House

Province House, actuellement située au centre-ville d’Halifax, occupe l’emplacement original de la résidence du premier gouverneur de la colonie de la Nouvelle-Écosse à Halifax. Elle est le plus ancien immeuble législatif du Canada et a été qualifiée par certains du plus bel exemple d’architecture palladienne au pays.

Province House abrite l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse depuis 1819. Elle a aussi abrité une chambre haute de 1819 à 1928.

Lieux de rencontre

Avant la construction de ses installations permanentes, l’Assemblée législative a eu plusieurs lieux de rencontre à Halifax :

2-30 octobre 1758    

La première réunion a lieu au palais de justice à l’intersection des rues Argyle et Buckingham, où se trouve aujourd’hui le Scotia Square Mall.

31 octobre 1758 – 1 mai 1759

L’Assemblée se réunit chez Walter Manning. Le journal des débats fait état d’un paiement de 50 £ à M. Manning le 11 avril 1759.

1759 – 1764    

Le lieu des séances est incertain; l’Assemblée se réunissait peut-être chez M. Manning, qui est décédé en 1764.

Vers 1765 à 1789    

Ancien immeuble de la Halifax Grammar School, à l’intersection nord-ouest des rues Barrington et Sackville. Selon Shirley Elliott, l’Assemblée a déménagé à cet endroit en 1765. Thomas B. Akins, dans History of Halifax City (1847), a écrit que l’Assemblée a déménagé à cet endroit en 1765 ou avant. 

1789 – 1819    

Édifice Cochran, actuel site du Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse à l’intersection sud-est des rues Hollis et George.

1819 – aujourd’hui    

Province House

Mesures législatives portant sur la construction de Province House

À la fin du 18e siècle, le besoin d’un immeuble réservé aux travaux législatifs de la colonie se faisant clairement sentir, on adopte diverses mesures législatives en vue de répondre à ce besoin.

En 1787, on adopte une loi permettant la vente de certains immeubles à des fins publiques, la construction sur le front de mer d’Halifax d’un immeuble spacieux et la construction d’une prison (An Act for enabling Commissioners to make Sale of the public Buildings therein named for public Uses, and to erect on the lower Parade in the Town of Halifax a commodious Building, and also to provide or build a Common Jail), (1787, chap. 9)

À la suite de la destruction de l’ancien palais de justice dans un incendie en 1789, on adopte une loi visant à procurer à l’Assemblée législative et aux cours royales un endroit convenable où siéger et pour d’autres fins publiques (An Act to provide a suitable place for the General Assembly and King’s Courts to sit in, and for other public Purposes), (1790, chap. 10). Cette loi permet à la Province de louer de Thomas Cochran [conseiller], James Cochran et William Cochran d’Halifax le nouvel immeuble qu’ils possèdent devant la résidence du gouverneur pour un loyer annuel de 200 livres. La Province de la Nouvelle-Écosse loue cet immeuble jusqu’au 1er avril 1819. 

En 1797, on adopte une loi prévoyant la nomination de commissaires pour trouver des terrains pour construire un immeuble pour l’Assemblée législative, la Cour de la chancellerie, la Cour suprême, la Cour d’amirauté et des bureaux publics et pour fournir des plans et un budget pour la construction de la résidence du gouverneur, le lieutenant-gouverneur ou le commandant en chef (An ACT for appointing Commissioners to determine upon a ground situation, in the town of Halifax, and to purchase Lots of Ground if necessary, to erect a Public Building, for the accommodation of the General assembly, Court of Chancery, Supreme Court, and Court of Admiralty, and Public Offices, and for procuring plans and estimates for a building hereafter to be erected for the residence of the Governor, Lieutenant-Governor, or Commander in Chief, for the time being).

Malgré ces efforts pour faire construire un nouvel immeuble, rien n’est fait.

Deux ans plus tard, le gouverneur Wentworth refuse de vivre plus longtemps dans la résidence du gouverneur qui tombe en ruine. L’Assemblée législative met donc de côté son projet de se doter d’un toit afin de construire une nouvelle résidence du gouverneur sur le terrain sur la rue Barrington Sud qui était destiné à l’Assemblée législative. 

En 1799, on adopte une loi modifiant une loi adoptée pendant la 37e année du règne de Sa Majesté (An ACT in amendment of an Act, passed in the Thirty-seventh year of His Majesty’s reign) (1799, chap. 9) autorise l’édification d’une nouvelle résidence du gouverneur.

En 1800, on adopte de nouveau une loi visant à procurer à l’Assemblée législative et aux cours royales un endroit convenable où siéger et pour d’autres fins publiques (An Act to provide suitable places for the General Assembly, and King’s Courts to sit, in and for other public Purposes) (1800, chap. 4), mais encore une fois, rien n’est fait. Cette loi reconnaît que le bail de l’Édifice Cochran arrive à échéance et que le gouvernement devrait le renouveler pour trois autres années.  

Finalement, en 1809, on note dans le journal des débats le besoin d’un immeuble pour abriter l’Assemblée législative et des bureaux. Un comité est chargé de fournir des plans pour la construction de Province House pour l’Assemblée législative et des bureaux publics, ainsi qu’une estimation du coût de l’immeuble selon qu’il sera fait de pierres, de briques ou de bois (Journals, 24 novembre 1809, p. 22). Le comité présenté son rapport, mais le projet n’avance pas.

Le 20 décembre 1809, Simon Bradstreet Robie, député du comté d’Halifax, propose la motion suivante : « [TRADUCTION] Étant donné qu’il est devenu inapproprié et malsain de se réunir dans l’immeuble qui abrite le Conseil de Sa Majesté et l’Assemblée législative en raison de l’état de décrépitude de cet immeuble, il est indiqué de trouver un endroit de réunion plus convenable jusqu’à ce qu’un immeuble de l’Assemblée législative soit construit. » Cette motion est proposée dans l’espoir qu’une commission serait créée pour trouver un autre endroit à louer. Le lendemain, les membres du Conseil ne s’entendent pas sur la motion.

En 1811, dans son discours du Trône, le gouverneur Prevost reconnaît que l’Édifice Cochran n’est plus approprié pour l’Assemblée législative. Dans ce discours, il dit ceci : « [TRADUCTION] La prospérité de la province requiert que les différentes branches de la législature, les cours de justice et les bureaux publics soient mieux logés qu’ils le sont présentement – je vous recommande donc de considérer la question. »

En réponse à ce discours du Trône de 1811, l’Assemblée adopte enfin plusieurs résolutions qui donnent lieu à une loi sur l’édification de Province House sur le terrain où se trouve l’ancienne résidence du gouverneur (Act for erecting a Province House, on the Ground where the old Government House now stands for the meeting of the different Branches of the Legislature and other public purposes) (1811, chap. 14). Finalement, la planification d’un nouvel immeuble débute réellement. La loi précise que le plan de l’immeuble sera basé sur un plan dessiné par John Merrick, qui, curieusement, n’est pas architecte, mais peintre.

Architecture

Les avis divergent quant à savoir qui a conçu Province House. Les Journals et les Statutes disent clairement que John Merrick, qui était peintre et vernisseur, a fait le dessin, mais un article dans le Acadian Magazine (1826) attribue la conception de Province House à Richard Scott, qui était un maître bâtisseur et l’architecte qui a supervisé le projet. Scott avait les compétences nécessaires pour dessiner l’immeuble.

Quelques caractéristiques :

  • Province House est de style palladien britannique, un style qui met en valeur la symétrique et s’inspire de l’architecture des temples grecs ou romains. Les principales caractéristiques du style palladien sont une porte centrale surmontée d'un fronton et une hiérarchie des étages.
  • L’immeuble mesure 43 mètres (140 pieds) de long sur 21,5 mètres (70 pieds) de large.
  • Il est fait de grès des carrières de Remsheg (Wallace) en Nouvelle-Écosse.
  • L’escalier intérieur en fer a probablement été fabriqué par Kidston and Sons de Glasgow (Pacey, p. 50).
  • Le troisième étage comporte des fausses fenêtres où se trouve le Salon rouge.
  • Les chambres législatives, chacune mesurant 70 pieds sur 32 pieds, sont situées dans les ailes nord et sud.
  • Le plancher du rez-de-chaussée est fait de marbre blanc et de pierre calcaire noire où on peut distinguer des fossiles marins.
  • Les armoiries de George III au-dessus de l’entrée principale ont été sculptées par David Kinnear. Elles portent la devise de l’Ordre de la Jarretière (Honi soit qui mal y pense) et celle de la monarchie britannique (Dieu et mon droit).
  • On pense que les portes, les cadres de fenêtre et les manteaux de foyer en plâtre ont été importés d’Écosse.

Construction

Le gouverneur Prevost pose la première pierre le 12 août 1811.

Un montant de 20 000 £ est prévu pour la réalisation du projet. Toutefois, sur une période de huit années, les travaux finissent par coûter 52 000 £. Les bâtisseurs utilisent du grès des carrières de Remsheg (Wallace). 

Le journal des débats souligne que les retards dans la construction de Province House sont imputables à des pénuries de main-d’œuvre qualifiée, à des conflits de travail et à la guerre avec les États-Unis.

Ouverture de Province House

Enfin, le 11 février 1819, Province House ouvre officiellement. Dans son discours du Trône, lord Dalhousie déclare :

Les circonstances de notre première rencontre en ces lieux me conduisent à vous féliciter d'occuper ce splendide édifice, construit pour recevoir l'Assemblée législative, les cours de justice et toutes les fonctions publiques. Il symbolise et symbolisera je l'espère pour la postérité l'esprit public de cette période de notre histoire. Je considère ce travail magnifique comme à la fois honorable et utile pour la province et je le confie à vos soins.

Rénovations

Province House a fait l’objet de nombreuses modifications au fil des années. Le Salon rouge (le siège de l’ancienne chambre haute) est sans doute la partie de l’immeuble qui a subi le moins de changements.

Voici quelques exemples des ajouts et modifications :

1819    

Le terrain de Province House est entouré d'une grille de fer fabriquée par la fonderie Carron en Écosse. Le nom de cette entreprise est inscrit au pied du poteau sud de l’entrée de la rue Granville.

1824    

Le plafond de la Cour suprême est abaissé pour pouvoir créer trois salles au-dessus de la Cour, dont l’une est destinée à être la salle de réunion des comités. (Journals, 1824, p. 404).

1837    

On ajoute une porte à côté de la porte principale du Salon rouge pour donner au public l’accès aux débats du Conseil législatif.

1862    

La Cour suprême déménage sur la rue Spring Garden et on crée la bibliothèque législative dans son ancien espace. Henry F. Busch est l’architecte de cette transformation. Les ouvrages en fonte sont réalisés par la fonderie Mitchell de Chebucto, et les boiseries par Graham and Davidson (Halifax Express, 12 février 1862).

 

Cette photographie de Notman montre le parti au pouvoir assis à la gauche du président et l’opposition à sa droite. Maintenant, le siège du président se trouve du côté nord de la Chambre, et le gouvernement prend place à sa droite.

1886-1889    

Importantes rénovations pour installer un système de chauffage. On retire deux cheminées dans la Chambre d’assemblée et on creuse sous l’immeuble pour aménager un espace pour les chaudières. À ce moment-là, on change l’orientation de la Chambre d’est-ouest (comme ci-dessus) à nord sud et on ajoute des tribunes circulaires. Edward Elliott conçoit la nouvelle configuration (Debates 1889, p. 336-339). Les comptes font état du paiement pour l’éclairage électrique en 1886.

1950            

Asphaltage du stationnement au nord de l’immeuble.

1970            Salles de toilettes et salles des comités ajoutées dans le sous-sol.

1980            Installation d’un ascenseur.

1987    Importants travaux de restauration de la pierre à l’extérieur.

1991        Aménagement d’un espace pour la télévision législative au troisième étage.

2002            Aménagement d’une entrée et de salles de toilettes accessibles.

Dates importantes

1811     

Le gouverneur Prevost pose la première pierre le 12 août 1811.

1819    

Province House ouvre le 11 février 1819, et la Cour suprême le 1er mai.

1832    

Le 11 mars 1832, une chandelle allume un feu dans la salle Chancery, qui abrite la bibliothèque d’Halifax (coin nord-est).

1838    

Le 25 janvier 1838, les débats du Conseil législatif sont ouverts au public; une porte est installée expressément pour l’usage du public.

1842    

On demande à Henry Hill de faire des dessins architecturaux de Province House.

1847    

Un comité souligne le besoin de réunir dans un espace convenable les bibliothèques du Conseil législatif et de l’Assemblée législative, sous la direction du sergent d’armes.  

1848        

Construction d’une tribune des journalistes dans la Chambre d’assemblée.

1853    

Première mention selon laquelle la bibliothèque législative pourrait être aménagée dans l’espace de la Cour suprême.

1862            

Ouverture de la bibliothèque législative.

1901    

Le 19 octobre 1901, le duc de Cornouailles et d’York pose la pierre angulaire du monument à la mémoire de la guerre des Boers. La Province verse 3 500 $ en 1902 pour le coût de ce monument.

1904    

La Province érige le monument à la mémoire de Joseph Howe au coût de 10 455,79 $. Lord Grey, gouverneur général du Canada, pose la pierre angulaire en 1905.

1913    

Un canon provenant du HMS Shannon est installé au nord de l’immeuble.

1917    

L’explosion d’Halifax cause 10 000 $ de dommages, surtout aux vitres et à la maçonnerie.

1987   

Une cérémonie a lieu le 2 décembre 1987 pour souligner la fin de la restauration de la pierre à l’extérieur.

1991         

Une salle de régie est aménagée pour la télévision législative.


[Feature Box]
Canons – Deux canons encadrent l’immeuble; celui du côté nord provient du navire HMS Shannon. En 1813, il est retiré de ce navire, qui s’est triomphalement emparé du Chesapeake et mené ce navire jusqu’au port d’Halifax. Plus tard, le canon a servi à la citadelle comme canon de midi jusque vers 1905, puis transporté à Province House. En 1913, le général sir Ian Hamilton a dévoilé une plaque sur laquelle on peut lire « Tradition saith that this cannon was used on board the HMS Shannon, June 1st, 1813.  It was used as the noon and evening gun, 1882-1905. » (Selon la tradition, ce canon a servi à bord du HMS Shannon le 1er juin 1813. Il a été utilisé comme canon de midi et de soir de 1882 à 1905.)