Assemblée Législative de la Nouvelle-Écosse

La Chambre s'est ajournée le
26 octobre 2017

HISTOIRE

La principale salle de lecture de la bibliothèque abritait au départ la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse. Le procès le plus notable ayant eu lieu dans cette pièce fut probablement celui de Joseph Howe, accusé de diffamation. Le 2 mars 1835, M. Howe s’est lui-même défendu pendant 6 heures et 15 minutes; il fut alors acquitté. La décision prise par la Cour permit d’établir le principe de la liberté de la presse au Canada.

Au cours du printemps 1862, la Cour suprême fut déplacée dans un autre édifice, et le tribunal devint la bibliothèque de l’Assemblée législative. Des niches, des étagères et une mezzanine furent ajoutées afin de pouvoir abriter les ouvrages qui étaient dispersés dans tout l’édifice. La même année, James Venables fut nommé au premier poste de bibliothécaire de l’Assemblée législative.

Services

Services au public

Le public peut visiter la bibliothèque et utiliser la collection pendant ses heures d’ouverture normales. Il est possible d’emprunter des ouvrages grâce aux prêts entre bibliothèques, à l’exception toutefois des ouvrages de référence, des documents législatifs et des textes fragiles qui peuvent seulement être consultés à l’intérieur de la bibliothèque. Les livres sont prêtés pendant deux semaines. La disponibilité du personnel varie en fonction des activités de la Chambre d’assemblée.

Les visiteurs peuvent acheter des cartes de photocopie aux montants de 5, 10 ou 30 $. Chaque page photocopiée est facturée 50 cents; certaines restrictions liées au droit d’auteur s’appliquent.

Services aux employés du gouvernement de la N.-É.

Les fonctionnaires de la N.-É. ont accès à la collection de la bibliothèque pendant les heures normales d’ouverture. Les employés du gouvernement de la N.-É. peuvent emprunter des ouvrages pendant deux semaines; les renouvellements peuvent se faire par téléphone ou courriel. Certains ouvrages, comme les livres de référence, les documents législatifs et les textes fragiles peuvent seulement être consultés à l’intérieur de la bibliothèque.

Les employés du gouvernement de la N.-É. peuvent faire des photocopies gratuitement. Certaines restrictions liées au droit d’auteur s’appliquent.