Assemblée Législative de la Nouvelle-Écosse

Les travaux de la Chambre ont repris le
21 septembre 2017

L’écu

Les armes de la Nouvelle-Écosse furent accordées par le roi Charles I en 1625, ce qui fut considéré comme une marque de faveur royale. Ces armes sont une unique combinaison des armes royales et des armes nationales de l’Écosse. La croix d’azur (bleue) sur champ d’argent (blanc) est la croix de Saint-André des armoiries de l’Écosse, mais avec inversement des couleurs. L’écu des armoiries royales porte, en son centre, le lion royal entouré d’une double bordure de gueules (rouge), sur champ d’or (jaune).

Toute trace des anciennes armoiries de la Nouvelle-Écosse disparut en même temps que le Lyon Register pendant la Guerre civile d’Angleterre et elles ne furent réenregistrées par la Cour de Lord Lyon, roi d’armes d’Écosse, qu’après 1805.

La Nouvelle-Écosse se désintéressa peu à peu de ces armoiries jusqu’à ce que de nouvelles armoiries, dénuées de prestige, leur soient substituées en 1868, suscitant de plus en plus de résistance au cours des années. En 1921, aux cérémonies du 300e anniversaire de la charte royale, des historiens et des érudits réunis à Annapolis Royal réussirent à convaincre le gouvernement de chercher à restaurer les Anciennes armes de la Nouvelle-Écosse.

Retour aux symboles