Assemblée Législative de la Nouvelle-Écosse

Les travaux de la Chambre ont repris le
21 septembre 2017

Le blason

Les armoiries de la Nouvelle-Écosse sont les plus anciennes et les plus grandioses de tous les pays du Commonwealth d’outre-mer. Elles furent accordées en 1625 par le roi Charles I à la Province Royale de la Nouvelle-Écosse pour avoir participé au premier effort de colonisation britannique dans la partie continentale de la Nouvelle-Écosse. Ces armes furent portées par les baronnets de la Nouvelle-Écosse. L’homme d’État écossais, sir William Alexander, qui donna à la province le nom de Nouvelle-Écosse, établit les revendications territoriales des Britanniques, et celles-ci se réalisèrent plus tard. Les armoiries se composent de l’écu, surmonté du casque royal, orné d’un lambrequin bleu et argent représentant la mante royale. Au-dessus se trouvent des emblèmes héraldiques : deux mains jointes, l’une gantée de mailles et l’autre nue, tenant une branche de laurier, symbole de la paix, et un chardon, symbole de l’Écosse. L’écu est entouré, à gauche, de la mythique licorne royale, à droite, d’une représentation du 17e siècle de l’Amérindien du Nord, en haut, de la devise (« L’un défend et l’autre conquiert ») et, en bas, du chardon de l’Écosse et de la fleur de mai, devenue emblème floral de la Nouvelle-Écosse en 1929.

Retour aux symboles